• (+224) 628 74 05 58

Éducation & Formations Professionnelles

L'école primaire Fréderico Mayor à Kaloum

Education et Formations professionnelles

Le système éducatif guinéen est inspiré du modèle français, hérité de l’époque coloniale. Il se décompose en plusieurs cycles: le cycle préscolaire, le cycle primaire et le cycle secondaire.

Le Cycle préscolaire : A Kaloum, les enfants peuvent intégrer la Petite section, la Moyenne section et la Grande section. La majorité des établissements préscolaires sont privés, seulement le Jardin du 2 Octobre est public. Dans le privé, les frais de scolarité sont souvent très élevés et la plupart des familles ne peuvent pas les supporter. C’est pour cette raison que beaucoup de parents scolarisent leurs enfants à partir de l’âge de 5 ans à l’école primaire. Sur les 22 établissements du préscolaire, des problème de matériels didactiques et de personnels adéquats se posent avec acquitté. Dans  ces 22 établissements préscolaires, 43 encadreurs dont 19 femmes soit 44,19% ; 96 monitrices dont 70 femmes 72,92% et 2874 élèves dont 1439 filles soit 50,07% étaient recensés en 2018.

Le Cycle primaire : Plus de 75% des enfants de la commune de Kaloum sont scolarisés à l’école primaire entre leur 5e et 7e anniversaire. En Guinée, l’année scolaire est divisée en trois trimestres (octobre-décembre, janvier-mars et avril-juin) pour six niveaux : CP1, CP2, CE1, CE2, CM1 et CM2. A la fin de leur cursus scolaire, les élèves doivent passer un examen : le Certificat d'Étude Élémentaire pour pouvoir entrer au cycle secondaire. Sur 24 établissements primaires, neuf sont privés.

Le Cycle secondaire : Comme dans toutes les autres communes de Guinée, l’enseignement secondaire englobe le collège et le lycée. Après la réussite au CEP, les collégiens suivent quatre année d’étude au collège (7ème, 8ème, 9ème et 10ème). A la fin de leurs quatre années de collège, ils doivent passer un examen : le Brevet d’étude du premier cycle (BEPC). A Kaloum, environ un élève sur quatre suit les cours dans l’une des écoles privées de la commune.

Le nombre d’élèves entrant au lycée diminue fortement par rapport au nombre d’élèves scolarisés en dernière année du collège. Comme leurs camarades des autres localités, les lycéens de Kaloum effectuent leur scolarité pour une durée de trois ans dans l’une des quatre filières suivantes : Sciences sociales, Sciences expérimentales, Sciences expérimentales et la filière Franco-arabe.

L’Association des Parents d’Elèves et Amis de l’Ecole concourt auprès de la Direction communale de l’Education (DCE) et des différentes directions d’écoles à l’amélioration des conditions de travail et du cadre de vie au sein des établissements scolaires. Un bureau de l’APEAE existe dans chaque établissement et le tout coordonné par un bureau exécutif communal. Les différentes sections de l’APEAE tiennent des réunions mensuelles, possèdent un plan d’action qu’elles mettent en œuvre chaque année. Leurs fonctionnements sont subventionnés par la cotisation annuelle que chaque élève paie à l’école pour alimenter la trésorerie de l’association.

Enseignement Professionnel

Kaloum abrite trois établissements d’Enseignement professionnel  qui concourent à la formation professionnelle des jeunes (filles et garçons) de la région de Conakry : l’Ecole Navale Maritime, l’Ecole des chemins de fer, l’Ecole nationale des Instituteurs. Bien qu’elles soient domiciliées dans la municipalité de Kaloum, ces écoles sont sous la tutelle du ministère de l’Enseignement professionnel.

Ecole  d’intégration et d’insertion socio-économique : l'École des sourds-muets du quartier Boulbinet et les huit Centres d’alphabétisation fonctionnelle (CAF) sont répartis dans différents quartiers de la commune.