• (+224) 628 74 05 58

Présentation

Kaloum Presentation

Kaloum, appelée aussi « Presqu’ile de Kaloum », est l'une des cinq communes de la ville de Conakry, capitale de la République Guinée. Elle constitue le centre-ville de Conakry, avec une superficie estimée à 5,04 km² et un pourtour de 15 km. Les premiers habitants  furent les Bagas, une ethnie minoritaire de la Basse-Guinée. Onze quartiers (Almamiyah 1, Almamiyah 2, Boulbinet, Coronthie 1, Coronthie 2, Kouléwondy, Manquepas, Sandervalia, Sans Fil, Téminètaye et Tombo) composent cette commune, subdivisée en 52 secteurs, 1.617 concessions, 11.518 ménages pour une population d’environ 116.872 habitants. Cette population est composée de 38% de jeunes filles et garçons (de 0 à 14 ans), 53% d’hommes et 47% de femmes. La zone la plus peuplée est Coronthie qui représente 21% de la population totale, tandis que Téminètaye a la population la plus faible (5%). Cette population vit essentiellement  des activités de la pêche et du commerce.

Kaloum est la commune la plus importante de la capitale, car elle regroupe l’essentiel des fonctions nationales. Dans le domaine administratif, on y trouve le siège du gouvernement, le palais présidentiel « Sékoutoureya »,  la plupart des organismes nationaux, des institutions internationales et du corps diplomatique accrédité en République de Guinée.

Siège du ministère de l'éducation national en plein Kaloum
Siège du ministère de l'éducation national en plein Kaloum

Sur le plan économique et financier, elle abrite l’essentiel des activités du tertiaire comme la Banque Centrale  de la République de Guinée (BCRG), les sièges des banques commerciales, des sociétés d’assurance, des agences de voyage, des sociétés de téléphonie, les grands hôtels, le Port Autonome de Conakry, les ports de pêches artisanaux, des Cabinets d’Avocats, de Notariat et d’Huissier.

Sur le plan de la santé, il y a l’hôpital national Ignace Deen, l’un des premiers hôpitaux du pays, construit à l’époque coloniale jadis appelé « hôpital Noel Ballay »,  nom du premier gouverneur de la Guinée française, et trois centres de santé (Centres de Santé Boulbinet, Kouléwondy et Bernard Kouchner).

Sur le plan culturel et religieux, il y a le Musée de Sandervalia, le plus grand du pays, la Place des Martyrs, des édifices culturels tels que la Cathédrale Sainte Marie et les huit 8 mosquées de la commune.

En ce qui concerne la formation, ils existent plusieurs écoles d’enseignement élémentaires et secondaires publiques et privées qui ont marqué l’histoire de l’éducation à Kaloum, voire même en Guinée. C’est le cas de des écoles primaires de Frédérico Mayor de Sandervalia, du Centre, d’Almamya, de la Gare, du Camp Almamya Samory Touré, de Tombo 1, de Tombo 2 et l’Ecole primaire des Sourds-muets). Au rang d’établissements secondaires nous avons les Collèges 1 et 2 de Boulbinet, le collège Château d’Eau, le collège et lycée du 28 Septembre et le lycée du 2 Octobre.

A Kaloum, il existe également le Jardin du 2 Octobre qui abrite un centre d’encadrement pour les tous petits. Enfin, il y a aussi des zones résidentielles et des bidonvilles.